" La chose la plus importante pour un metteur en scène est de regarder, d'écouter, et de faire ses propositions de façon qu'elles provoquent la résistance des acteurs. Mais que ce soit un jeu ouvert pour les deux côtés et non un jeu de gourou. Que justement la résistance détermine le travail. Et que ça se fasse en toute loyauté. Car la résistance peut me conduire à révoquer ma proposition ne commence à prendre vie que par le fait que la résistance est brisée ou vaincue. "

Matthias LANGHOFF - Paris, 13 avril 2005, entretien réalisé par Olivier ORTOLANI