HISTOIRE DU SOLDAT

d'Igor STRAVINSKY et Charles-Ferdinand RAMUZ

"La mise en scène de Mathilde Bost est un bijou de précision : à la fois discrète et brillante, classique et moderne, astucieuse, drôle, élégante."

Liliane JOUANNET, Vice-présidente des Amis de Ramuz

 

"Mathilde Bost nous porpose une version audacieuse excellemment servie par trois comédiens qui donnent tout le relief et la force nécessaire au texte sans en occulter la dimension poétique, véritablement habités par les mots, leur sonorité, leur rythme."

Nicole BOURBON, Reg'Arts

 

"Les comédiens sont tous excellents. Une belle réussite dans le registre classique."

Laurent COUDOL, Froggy's Delight

 

"Le résultat est allégorique ! Félicitations !"

Charlotte SALIOU, La Coulisse



« C’était en 1918 : personne ne savait quand la guerre finirait.

 

Les frontières se fermaient de plus en plus étroitement autour de nous, ce qui n’était pas sans créer à Stravinsky une situation de plus en plus difficile. [ … ]

 

Et je me rappelle qu’un jour, non sans naïveté, nous nous étions dit, Stravinsky et moi (en gros) : “Pourquoi alors ne pas faire simple? Pourquoi ne pas écrire ensemble une pièce qui puisse se passer d’une grande salle, d’un vaste public?” […]

 

Puisqu’il n’y a plus de théâtre, nous aurions notre théâtre à nous, c’est-à-dire des décors à nous qui pourraient se monter sans peine dans n’importe quel local et même en plein air : nous reprendrions la tradition des théâtres sur tréteaux, des théâtres ambulants, des théâtres de foire …. »

 

 

Charles -Ferdinand Ramuz – Souvenirs sur Igor Stravinsky 


L'équipe artistique :

Mise en scène : Mathilde BOST

Direction musicale : Léonard GANVERT

Chorégraphie : Ida BOST

 

Préparation physique : Artur MAKARIAN

Scénographie : Garance BRIN

Création costumes : Margot ALLARD-POESI

Création lumière : Julie DUQUENOY

 

Avec :

Le Lecteur (Edouard MICHELON), Le Soldat (Lionel RONDEAU),

Le Diable (Anne-Véronique BRODSKY), La Princesse (Ida BOST, rôle dansé)

 

Instrumentistes :

Clarinette (Germain-Cédric ROBERT / Claire TRIBOY-HEURTEVENT)

Basson (Kaori YOKOYAMA / Nicolas MORIN)

Cornet à pistons (Fabien GALVIER)

Trombone (Luc DELFORGE / Lucas PERRUCHON)

Percussions (Thomas CHABALIER / Héloïse BARSOTTI)

Violon (Aliona JACQUET-APRELEFF / Caroline LACROIX / Cécile NGUYEN)

Contrebasse (Anne VAUCHELET / Juliette HERBET / Raphaël SCHWAB)

 

 

Spectacle familial à partir de 8 ans

Création 2013



Synopsis :

C'est un Soldat.

Un Soldat en permission qui rentre chez lui. Il s'arrête sur le bord du chemin et sort de son sac un petit violon. Il joue.

Arrive le Diable, attiré par la musique. Le Diable propose un marché au Soldat :

Son violon contre un livre magique, un livre qui lit tout avant le temps, un livre qui produit de l'or et de l'argent.


Note de mise en scène :

Étonnamment contemporain, Histoire du Soldat nous plonge dans les interrogations et les angoisses qui traversent notre société. Une société de consommation qui nous a été donnée comme un rêve. Mais qui n’en est plus un. Et qui nous a tous rendus conformes, sans identité socioculturelle. Avec juste le goût amer de l’insatisfaction dans la bouche. Et la perte de nos racines et de nos repères.

 

Alors, demande le Soldat, QUI SUIS-JE? OÙ VAIS-JE ? Qu’est-ce qui pourrait me rendre heureux et me satisfaire ? Me rendre un peu de BONHEUR et d’ESPOIR EN L’AVENIR ?

 

Et c’est cette quête que le Soldat mènera durant tout le spectacle… Jusqu’au gouffre final.

 

Le Diable incarne le pouvoir et la société qui transforment le récit à sa guise. Qui jouent avec le Sujet, cherchent à le rendre docile et conforme (sans forme ? sans âme ?). Et le Soldat se bat contre cette domination, tentant de jouer un rôle actif dans son destin. Il lutte contre cette emprise pour accéder à une Liberté.

 

L’œuvre de Stravinsky et Ramuz est riche par sa complexité et ses contrastes, son équilibre fragile, fait d’entrelacements entre musique et texte, qui se complètent, s’opposent et se répondent.

 

Riche aussi par ses contrastes, entre le foisonnement d’une société qui brasse de l’argent, qui explose, et se traduit musicalement comme un feu d’artifice débridé, et une société simple, un retour aux sources, accentué par les lignes musicales épurées. La langue de Ramuz, écrivain paysan, se veut une recherche hors cadre d’une langue brute, terreuse, cherchant l’essentiel par le son et les mots.

 

MATHILDE BOST


Extraits de la revue de presse :

"La mise en scène de Mathilde Bost est un bijou de précision : à la fois discrète et brillante, classique et moderne, astucieuse, drôle, élégante."

Liliane JOUANNET, Vice-présidente des Amis de Ramuz

 

"Mathilde Bost nous porpose une version audacieuse excellemment servie par trois comédiens qui donnent tout le relief et la force nécessaire au texte sans en occulter la dimension poétique, véritablement habités par les mots, leur sonorité, leur rythme."

Nicole BOURBON, Reg'Arts

 

"Les comédiens sont tous excellents. Une belle réussite dans le registre classique."

Laurent COUDOL, Froggy's Delight

 

"Le résultat est allégorique ! Félicitations !"

Charlotte SALIOU, La Coulisse




Documents à télécharger

Télécharger
Dossier de diffusion
histoire du soldat dossier.pdf
Document Adobe Acrobat 3.6 MB
Télécharger
Revue de presse
revue de presse.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

Retrouver la compagnie sur Facebook et suivez-nous !