PRESENTATION DE LA COMPAGNIE :

"Le temps qui file" cherche à briser les frontières et provoquer la rencontre.

 

Le jeu de l'acteur est au centre de notre travail. Chacun y développe un jeu singulier basé sur l'improvisation. L'engagement physique et émotionnel de l'artiste sur scène est la pierre angulaire de notre démarche, donnant un théâtre dynamique et corporel.

 

Nous travaillons à un spectacle vivant rythmé, créant la surprise, avec une approche qui mélange les types de jeux dramatiques. Ce sont les situations qui nous intéressent, le décalage et l'humour que nous pouvons y trouver où la joie et l'énergie dominent pour un théâtre créatif.

 

Brisant les frontières qui éloignent les artistes du public, nous fabriquons des spectacles basés sur l'échange et l’interaction, défiant le quatrième mur pour réinventer un espace de rencontre avec le public.

 

Nous créons des spectacles vivants pluridisciplinaires où théâtre, musique et danse dialoguent pour imaginer un nouvel échange artistique qui se construit ensemble.

 

"Le temps qui file" a été créé en 2010 sous la direction artistique de Mathilde BOST, metteur en scène et comédienne.

 

"Le temps qui file" est une compagnie associée à la Maison d'Alphonse Daudet, Maison des Traditions Contemporaines à Draveil (Essonne). La compagnie est soutenue par le Conseil Général de l'Essonne.


Mathilde BOST

Directrice artistique

Après un parcours de formations pluridisciplinaires et éclectiques, Mathilde BOST se consacre aujourd’hui principalement à la mise en scène et la direction d’acteurs.

Elle commence par étudier la musique. Après un obtention d'un Diplôme de Fin d’Etudes puis d'un diplôme un Supérieur avec Félicitations en piano classique, Mathilde l’enseigne pendant 7 ans.

Vient la danse. Classique avec un diplôme départemental de Moyen II de l’Essonne, contemporaine avec Tony d’Amelio au Studio Peter Goss.

Enfin en art dramatique à l’Ecole Claude Mathieu (Paris 18ème), complété par des stages et des assistanats. Elle participe par exemple à un travail avec Mireille Pédauger et la compagnie « La Guirlande » autour des farces médiévales et du théâtre de rue au Moyen-âge ; ou encore elle assiste la mise en scène de Joël Pommerat sur l’atelier de recherche « Le Couloir » en Belgique.

Elle se forme également à la psychologie avec un diplôme de Master II à l’Université Paris 7 Denis Diderot, spécialité somatique. Ses mémoires traitent de la place du metteur en scène dans la création et de son rapport aux acteurs (transferts, figures de représentation). Aujourd’hui Mathilde s’est spécialisée dans la dramathérapie rééducative, spécialité de la thérapie par l’art qu’elle a inventé et mis en place dès 2010 pour les personnes cérébro-lésés autour de la reconstruction identitaire.

Mathilde Bost a réalisé une vingtaine de mises en scène et installations, parmi elles « L’histoire du soldat » d’Igor Stravinsky et Charles-Ferdinand Ramuz, « Le Vallon » d’Agatha Christie, « Quelques centimes pour une histoire » en co-écriture avec Isabelle Du Jonchay, « Traviata » d’après Verdi. Ces créations intègrent souvent un dialogue entre plusieurs formes artistiques.

Elle est metteur en scène de la compagnie « Le temps qui file » (théâtre et ateliers), « Opera E Mobile » (compagnie internationale de Street Opera) et dans le laboratoire de recherche « La défense devant les survivants » (création d’un opéra transdisciplinaire contemporain avec Marco Suarez Cifuentes et Luis Nieto, en résidence de création au festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence en 2015).

Retrouver la compagnie sur Facebook et suivez-nous !